HARMONISE-TOI
AVEC LES FORCES DE LA NATURE

La Ronde des Archanges est la ronde de l’année

photo-2-copie

La succession des 4 saisons selon un rythme naturel forme la ronde des saisons forme la ronde des saisons. L’aspect sacré de cette ronde était connu des anciennes traditions, qui célébraient l’arrivée de la nouvelle saison par des fêtes pour rendre un culte et honorer les esprits de la nature. Aujourd’hui, l’arrivée des saisons est encore soulignée par des fêtes. Malheureusement, celles-ci ne sont plus pour honorer mais principalement pour consommer.

Il n’y a encore pas si longtemps, nous pouvions entendre nos grands-parents parler de l’importance des saisons. Il y avait un temps pour travailler la terre et un temps pour semer, puis, après la récolte venait le temps du repos de la terre. Maintenant, les supermarchés ont remplacé les jardins, nous éloignant et nous coupant de la nature vivante et de son rythme.

Ce rythme des saisons se retrouve dans la course du soleil au cours de la journée, où il y a également 4 périodes bien définies : le soleil se lève ; il atteint son zénith ; il décroît ; et finalement, il se couche.

Une journée dans la vie de l’homme est aussi en relation avec ce rythme naturel : le matin, tu t’éveilles et tu te lèves, comme le soleil ; à midi, tu es en pleine forme ; en soirée, la fatigue se fait sentir ; et quand la nuit tombe, tu te couches et tu t’endors.

Les cycles de la vie de l’homme sont étroitement liés à ceux de la nature. Les évènements de la nature ne nous sont pas extérieurs, ils nous parlent de notre nature intérieure et des changements qui s’opèrent en nous au fil de l’année et de notre vie.

C’est sur cette sagesse que se pose la Ronde des Archanges.

Pourtant, la nature nous montre qu’une intelligence supérieure est à l’oeuvre :

  • À l’équinoxe de printemps, le jour et la nuit sont dans un équilibre parfait. On retrouve cet équilibre dans le mot « équinoxe ». Puis les jours allongent.
  • Au solstice d’été, le jour est plus long que la nuit, mais il décroît petit à petit…
  • A l’équinoxe d’automne, il y a de nouveau un équilibre entre le jour  et la nuit. Puis les nuits sont de plus en plus longues.
  • Au solstice d’hiver, la nuit est la plus longue de l’année et elle décroît jusqu’à l’équilibre de l’équinoxe de printemps.

502023.TIF

Ta vie tout entière est également semblable à la course du soleil :

  • Le matin de ta vie, tu t’éveilles comme le soleil levant : c’est le printemps, la naissance et l’enfance.
  • Tu grandis et tu atteins l’âge mûr. Le soleil est en plein midi : c’est l’été et tu t’amuses.
  • Tu vieillis, tes forces te quittent, tu t’approches du soleil couchant : c’est l’automne, le moment du jugement et du miroir de la conscience. Ce que tu as semé, tu le récoltes.
  • Enfin, le soleil se couche. Comme lui, tu disparais : tu entres dans la terre et tu es digéré ; c’est l’hiver, la mort.

La roue de la vie

La Ronde des Archanges est établie suivant les mystères du soleil pour honorer les 4 Archanges, les 4 intelligences qui gouvernent l’univers. À travers la Ronde des Archanges, tu entres dans la reconnaissance et l’hommage à ce qui est digne et noble de toute éternité dans l’homme et la nature vivante. Vivre dans la Ronde des Archanges, c’est prendre conscience de cette roue universelle et y devenir actif, créateur de ta destinée.

Comment devenir actif dans la roue de la vie ?

À travers les célébrations des 4 saisons et des 4 Archanges, tu retrouves un contact privilégié avec les forces de la nature. Ce contact t’amène à une redécouverte de ta propre nature intérieure, de ton âme, de ton être divin. Consciemment ou inconsciemment, nous cherchons tous un contact avec la nature et avec notre âme. Dans le cycle de l’année, on peut voir tous les secrets qui unissent l’homme à la perfection, à la floraison.

Les solstices et équinoxes sont des moments de célébration et d’union avec les forces de la nature, qui éveillent notre âme. La Ronde des Archanges te permet ainsi d’éveiller la vie intérieure de ton âme et d’entrer en résonance avec les forces subtiles et les intelligences cosmiques à l’oeuvre dans la nature.

L’équinoxe d’automne est le temps de la moisson, où l’homme récolte ce qu’il a semé. Les Esséniens se rassemblent pour célébrer l’Archange Michaël, qui porte l’épée des décisions et la balance de la conscience. Ils offrent au feu sacré le meilleur d’eux-mêmes et demandent que soit enlevé d’eux le négatif accumulé par manque de vigilance afin que le feu puisse venir bénir leur vie.

À l’équinoxe de printemps, tout ressuscite dans la nature. C’est alors que les Esséniens se retrouvent pour célébrer l’Archange Raphaël, celui qui active les mystères de la résurrection et de la guérison de l’humanité et de la nature par le souffle divin dont il est le porteur. Raphaël est le visage de Dieu dans l’air, celui qui rend tout vivant et qui appelle tous les êtres à la vie.

Au solstice d’été, c’est la victoire absolue de la lumière sur les ténèbres de la nuit. Les Esséniens se réunissent pour célébrer l’Archange Ouriel, qui vient unir l’homme avec tous les règnes de la nature et du monde divin. C’est la fête de la terre qui révèle toutes les merveilles qu’elle contient dans son âme et son intelligence parfaites.

Au solstice d’hiver, les ténèbres sont toutes puissantes à l’extérieur, mais pour l’Essénien, c’est le moment privilégié où il accueille dans sa terre intérieure la semence du Christ, du nouveau qui vient dans l’intimité de son âme pour ouvrir les portes d’un avenir grand et vaste. Les Esséniens s’unissent alors dans l’amitié autour de la douce présence du Père de l’eau divine, l’Archange Gabriel.